Cargando...
  • Quartier du Forum Romain
    Edifice de l'Atrium
  • Quartier du Forum Romain
    Sanctuaire d'Isis
  • Quartier du Forum Romain
    Thermes du port

Quartier du Forum Romain  Quartier du Forum Romain

Le Quartier du Forum Romain constitue l'un des sites archéologiques les plus importants d'Espagne. Votre visite vous mènera à travers les rues antiques de Carthago Nova et jusqu'aux thermes situés sur le port. Après être passés par l'entrée et son sol d'origine, vous traverserez les différentes pièces des thermes et leurs atmosphères. Vous découvrirez également les banquets de l'époque romaine en visitant l'Atrium, avec ses hauts murs et ses décorations picturales et la visite du sanctuaire vous plongera dans l'ambiance mystérieuse des cultes aux dieux égyptiens Isis et Sérapis. Un bon moyen de s'immerger dans une ville romaine antique en découvrant différents aspects de la vie quotidienne.

Tarif plein: 5€

Tarif réduit: 4€
*Achat en ligne, mineurs de moins de 12 ans, étudiants de moins de 25 ans, Carte Jeune et Carte Jeune +, demandeurs d’emploi, retraités, handicapés, familles (2 adultes ou plus + 2 enfants de moins de 12 ans ou plus), carte famille nombreuse et groupes à partir de 20 personnes.

Entrée gratuite:

  • Les moins de 3 ans.
  • Les Guides touristiques officiels.
  • Les membres de Club Cartagena Puerto de Culturas (en-dehors des activités).
*Pour bénéficier du tarif réduit ou gratuit, les visiteurs doivent présenter un justificatif valide et à jour.

  ACHAT EN LIGNE

Durée estimée: 1 heure

Horaires des visites guidées:

  • Haute saison
          11:30, 13:00, 17:00 et 18:30
 
  • Moyenne saison
          11:00, 13:00 et 17:30 
 
  • Basse saison
           Du mardi au vendredi - 11:00 et 13:00
           Samedi et dimanche - 11:00, 13:00 et 16:00 

*Les horaires des visites guidées peuvent être modifiés. Merci de vérifier à votre arrivée.

  Conditions des Visites Guidées (PDF - 423,25 KB)

"Una de Romanos". Ruta guiada con gastronomía

En esta ruta se conocerán los edificios de ocio y placer del mundo romano como el Teatro, las Termas o los lujosos banquetes dedicados a la diosa Isis en el Barrio del Foro. Al finalizar la ruta, se podrá degustar un plato inspirado en la cocina romana del libro de Apicio.

Plus d'informations

 

Construye la ciudad romana

A través de una maqueta, que construirán los alumnos, éstos se sumergirán de lleno en la antigua Carthago Nova conociendo sus edificios más importantes.

Plus d'informations

 

De Qart Hadast a Carthago Nova

Un taller perfecto para repasar la historia de la Cartagena clásica, desde la fundación púnica por los cartagineses hasta el esplendor vivido durante el período romano. Realizado en colaboración con el CPR de Cartagena.

Plus d'informations

 

Exploradores en el Molinete

Los niñ@s se convertirán en exploradores para descubrir, a través de pistas y pruebas, como disfrutaban los romanos de un día en las termas o de un gran banquete al caer la noche en Carthago Nova.

Plus d'informations

 

Pequeños arqueólogos

Los más pequeños tendrán la oportunidad con este taller de explorar, excavar y restaurar fragmentos de pinturas que quedan por descubrir en el Barrio del Foro Romano con sus propias manos. 

Plus d'informations

 

Accessibilité

L’une des priorités de Cartagena Puerto de Culturas est de rendre le tourisme accessible à tous. Nous mettons tout en œuvre pour garantir l’accès au plus grand nombre. Actuellement, le Quartier du Forum Romain offre aux visiteurs ayant des besoins spécifiques les aménagements suivants:

  • Plateformes monte-escalier.
  • Des toilettes adaptées.
  • Vidéo avec sous-titres (spagnol et anglais) pour les personnes malentendantes.
  • Un tarif réduit pour les personnes handicapées sur présentation d’un justificatif officiel.
  • Un accès pour les chiens guides sur présentation du justificatif correspondant. 
Audioguides

Profitez au mieux de votre visite avec l’audioguide qui vous sera fourni au Quartier du Forum Romain. Cette nouvelle technologie vous permettra de visiter à votre rythme, librement et en toute autonomie. L’audioguide est disponible en 3 langues: espagnol, anglais et russe. Il coûte 2,50€.

Contexte historique

Après la conquête de Qart Hadast par le général Publius Cornelius Scipion en 209 av.J.C., la ville fût rebaptisée Carthago Nova. Elle fût dans un premier temps désignée comme civitas stipendiaria, c’est-à-dire qu’elle était soumise à l’impôt de l’État Romain. Grâce à ses richesses naturelles (alfa, pêche, mines d’argent et de plomb) et à sa position stratégique sur la Méditerranée occidentale, elle devint vite l’un des plus hauts lieux de commerce de l’empire romain.

L’attribution du statut de colonie (Colonia Urbs Iulia Nova Carthago) en 54 av.J.C. marqua le début d’un intense processus de rénovation urbaine qui aurait culminé pendant le règne d’Auguste (63 av.J.C. – 14 ap.J.C.). C’est à cette époque que les nouvelles élites, enrichies par le commerce et l’exploitation minière, auraient lancé d’importants projets de transformation urbaine pour la ville. Une nouvelle voie fût tracée et les rues ont fait apparaître de nouvelles formes d’habitat (insulae). C’est dans ces quartiers que sont nées certaines des constructions les plus importantes du 1er siècle. Le but de ces transformations était de construire une ville à l’image de la capitale de l’empire, une ville qui lui ressemble en tout point.

À la fin du IIième siècle ap. J.C., la ville connaît un déclin économique et démographique. Tous les bâtiments, publics comme privés, sont touchés et la ville réduite est désormais concentrée autour du port. C’est cette zone qui a été rénovée à partir du IVième  siècle ap.J.C.

Quartier du Forum Romain

Le mont Molinete (arx Hasdrubalis) était, et ce depuis le IIième siècle av.J.C., organisée en terrasses, lesquelles étaient occupées par des édifices publics et privés. Des fortifications destinées à défendre la ville et le temple s’élevaient sur ses hauteurs. Lors de la rénovation urbaine du 1er siècle av.J.C., plusieurs bâtiments emblématiques furent construits, comme le forum, avec son temple dynastique et la curie.

Plusieurs zones d’habitations de forme triangulaire ont été aménagées entre le port et le forum. C’est sur deux de ces zones que fût construit ce qui porte aujourd’hui le nom de Quartier du Forum Romain. Il était constitué d’un complexe thermal dans lequel se trouvait une grande place entourée de colonnes, le bâtiment de l’Atrium, pour les banquets religieux, et le Sanctuaire d’Isis. Il est possible que ces édifices aient été régis par une ou plusieurs corporations semi-publiques. Les quartiers de la colline Molinete étaient délimités par des decumanus (terme désignant une rue orientée d’est en ouest) et des cardos (rue du nord au sud).

Les Thermes du Port 

Le complexe thermal auquel on accédait par un énorme patio était entouré de colonnes ou d’un péristyle, avec un espace central à ciel ouvert pavé de briques formant une arête de poisson (technique dite de l'opus spicatum). Cet espace servait d’entrée, mais également de lieu de réunion et de représentation des élites locales. De fait, elle était dominée par une statue portant une corne d’abondance en marbre de Carrare entourée d’une corbeille de fruits, une allusion très claire à la pax romana obtenue par Auguste après les guerres civiles. Cette corne d’abondance est le seul élément qui reste de la statue aujourd’hui. C’est aussi là que l’on a retrouvé une peinture représentant un pêcheur. 

Les thermes du port furent construits au 1ier siècle av.J.C. selon un axe linéaire simple. À l’image des autres thermes romains, ils sont composés d’une succession de salles comme suit: les pièces froides (frigidarium), qui servaient également de vestiaires, la pièce tiède (tepidarium) avec son système de chauffage, ou hypocauste, et la pièce chaude (caldarium) située sous ce qui est désormais une rue. L’ensemble est complété par une petite salle tempérée et un espace qui servait de sauna. Les thermes antiques constituaient de vastes ensembles qui servaient autant aux loisirs qu’à l’hygiène et assuraient également des fonctions sociales, économiques et politiques.

L’Atrium

Le bâtiment de l’Atrium, construit au 1er siècle ap.J.C., abritait probablement des religieux qui avaient pour fonction d’organiser des buffets rituels en l’honneur des dieux Isis et Sérapis dont les cultes étaient pratiqués dans le sanctuaire adjacent. Il fût l’objet de nombreux remaniements durant trois siècles et ne ressemble peut-être plus au bâtiment d’origine. Dans les dernières années de son existence, il avait été transformé en habitations et chacune de ses pièces accueillait une famille. Il fût utilisé jusqu’à la fin du IIIième siècle ou au début du IVième avant d’être entièrement détruit par un incendie.

Le bâtiment de plus de 2000 m2 était organisé autour d’un atrium fait de colonnes depuis lequel des escaliers permettaient d’accéder à l’étage supérieur. Quatre grandes salles ouvertes donnaient sur le patio central. Elles servaient à accueillir les banquets et les convives s’allongeaient sur des couches pour manger. Certaines conservent encore des traces de décorations sur les murs. Le bâtiment possédait également une pièce réservée au culte dans laquelle on peut encore voir des peintures murales imitant le marbre ainsi qu’un autel apposé contre le mur. Deux pièces de service entourent le hall d’entrée et des boutiques étaient construites à l’avant du bâtiment.

Quatre peintures ont été retrouvées dans l’Atrium, ce qui constitue la découverte la plus importante du site. Ces dessins représentent des muses et le dieu Apollon, un texte évoquant la rénovation du bâtiment à l’époque de l’empereur Héliogabale, aux environs de 218, ou encore des peintures de masques féminins ornés de couronnes de fleurs. 

Sanctuaire d'Isis

Des fouilles réalisées en 2015 et 2016 dans la zone de Molinete ont permis de mettre au jour un nouveau quartier de la Carthagène romaine. L’endroit abritait un sanctuaire qui, d’après les inscriptions retrouvées il y a des années de cela, était dédié aux dieux hellénistico-romains Isis et Sérapis. En fonction depuis le dernier tiers du siècle I, le sanctuaire, qui faisait probablement partie du complexe de l’Atrium, fût utilisé à des fins industrielles à partir de la fin du IIième siècle.

Isolé du reste de la ville et des personnes étrangères au culte par un mur imposant, le sanctuaire était surmonté d’un petit temple qui abritait une statue de la divinité. Un perron permettait d’y accéder et sa façade était faite de quatre colonnes ioniques. Le temple était entouré d’un patio à ciel ouvert orné de portiques sur trois de ses côtés, avec à l’arrière trois chapelles ouvertes sur la galerie. Elles accueillaient des cérémonies en l’honneur des dieux ainsi que des espaces réservés aux prêtres et aux objets de culte.

Quatre citernes (Citernes vidéo) ont été découvertes sous le patio, juste devant le temple. Elles servaient à recueillir l’eau de pluie qui était ensuite utilisée pour les rituels de purification et servaient également à nettoyer les statues.

Une citerne de forme ovale servant à recueillir l’eau de pluie a également été retrouvée entre le temple et les chapelles. Ce réservoir ainsi que les autres murs datent de l’époque punique (fin du IIIième siècle av.J.C.) et ont été détruits lors de la construction du sanctuaire pendant le dernier tiers du 1ier siècle ap.J.C. 

Le Decumanus

En 1968, la démolition du QG de la Guardia Civil a permis de mettre au jour un premier tronçon du Decumanus Maximus, les fours qui servaient à chauffer le tepidarium et le caldarium ainsi que les ruines d’une zone de commerce composée d’une galerie avec des boutiques. Ces constructions datent de l’époque de la république romaine et ont été réaménagées au IVième siècle ap.J.C., ce qui explique la présence de matériaux réutilisés. L’exemple le plus net est probablement cette inscription faisant référence aux Numisius Laetus, une puissante famille de Carthago Nova, qui était à l’origine apposée sur le forum de la colonie et qui a été déplacée dans cette zone et intégrée aux murs des thermes.

Mise en valeur

En 1971, Pedro San Martín fût le premier à mettre en valeur le tronçon du Decumanus découvert au niveau de la Plaza de los Tres Reyes. En 1997, la mairie de Carthagène décida de placer une coupole de verre pour protéger les ruines. En 2003, l’association Cartagena Puerto de Culturas entreprit d’enlever ces installations afin de rendre les vestiges plus accessibles.

Les fouilles du mont Molinete ont débuté en 1982. Une équipe d’archéologues dirigée par Miguel Martínez a poursuivi la mise au jour de la partie arrière du complexe thermal. Les découvertes qu’ils y ont faites ont permis d’éclairer d’un jour nouveau les précédentes découvertes du Decumanus. À partir de 2008 et jusqu’à aujourd’hui, les fouilles, désormais dirigées par José Miguel Noguera et Me José Madrid, se sont poursuivies et ont été étendues à toute la colline.

Toutes ces interventions ont été coordonnées par l’association Cartagena Puerto de Culturas. Cet ambitieux projet s’est vu récompensé du Premio Nacional de Restauración y Conservación de Bienes Culturales (récompense pour la restauration et la sauvegarde du patrimoine culturel) par le Ministère de la Culture en 2012. L’agencement du musée a été réalisé par les architectes Nicolás Maruri et Andrés Cánovas.

Le parcours du Musée:

  • Carthago Nova et le Quartier du Forum Romain. Pour découvrir ce à quoi ressemblait le mont Molinete et son urbanisation à l’époque romaine.
  • Son et image. Vous verrez l’évolution des installations urbaines du mont Molinete, depuis les premières constructions romaines jusqu’à l’exposition de ses ruines avec la création du Quartier du Forum Romain.
  • Les thermes. Cette partie vous donnera un aperçu de chacun des espaces qui constituait le complexe thermal: les pièces froides, tiède et chaude.
  • Le péristyle. Une place entourée de colonnes qui permettait d’accéder aux thermes. Les pavés en forme d’arête de poisson sont particulièrement bien conservés. 
  • L’Atrium. Vous pourrez y visiter les différentes salles de banquets et admirer la hauteur de ses murs ainsi que leur décoration.
  • Le Sanctuaire d’Isis et Sérapis. Un lieu sacré consacré au culte des dieux orientaux dont les images étaient gardées par les prêtres dans le petit temple situé sur le sanctuaire.
  • Decumanus. Cet espace abrite les fours ainsi que des pièces annexes des thermes. Vous passerez également par le Decumanus maximus, la route principale qui traversait la ville d’est en ouest.
Bibliographie
 
  • Martínez Andreu, M., (1997). “Las termas romanas de la calle Honda”, en Excavaciones arqueológicas en Cartagena, 1982-1988 (MemAMurcia), págs. 11-14.
  • VV.AA. (2003). Arx Asdrubalis. Arqueología e Historia del Cerro del Molinete (Cartagena), Murcia.
  • VV.AA. (2009). Arx Hasdrubalis. La ciudad reencontrada. Arqueología en el cerro del Molinete, Cartagena. Catálogo exposición.
  • VV.AA. (2012). Cartagena Puerto de Culturas. Convirtiendo el pasado en futuro.
  • VV.AA. (2016). Barrio del Foro Romano/Roman Forum District / Molinete/Cartagena. Proyecto integral de recuperación y conservación / Recovery and Conservation. [Premio Nacional de Restauración y Conservación de Bienes Culturales 2012] [National Prize of Restoration and Conservation of Cultural Heritage 2012].
  • VV.AA. (2016).  Cuaderno didáctico Barrio del Foro Romano, Molinete, Cartagena.



Nous vous demandons la permission d'obtenir des données statistiques sur cette navigation sur le Web, en vertu de décret-loi royal 13/2012.
Si vous continuez à parcourir , nous considérons d'accepter l'utilisation de cookies. OK | + Info